Accueil / Actualités / Actualités de Dynafor / Soutenance de thèse d’Antoine Roumiguié

Soutenance de thèse d’Antoine Roumiguié

Soutenance de thèse d’Antoine Roumiguié

Antoine Roumiguié soutiendra sa thèse intitulée " Développement et validation d’un indice de production des prairies basé sur l’utilisation de séries temporelles de données satellitaires – Application à un produit d’assurance en France". La soutenance de tiendra le vendredi 22 avril 2016 à 13h30 à l’Ecole d’Ingénieurs de PURPAN (Toulouse) en Amphithéâtre 65.

Directeur : Jean Daydé

Co-directeur : Anne Jacquin

Rapporteurs : Dominique Courault – Sylvain Plantureux

Examinateurs : Françoise Ruget – Bruno Bouchard – Pierre-Vincent Protin

Résumé :

La méthode indicielle est envisagée dans le domaine de l’assurance agricole pour mesurer l’impact du climat sur la production agricole. Elle est susceptible de caractériser l’impact de l’évènement aléatoire que constitue la sécheresse ou une inondation. Dans une moindre mesure, cette méthode peut concerner d’autres évènements climatiques comme le gel.

Jusqu’à maintenant les déploiements de ces méthodes indicielles ont été basés sur des données issues des postes de mesures du réseau météorologique d’un pays. Il s’agissait surtout de la pluviométrie, de la température et dans certains cas de l’évapotranspiration potentielle. Ce type de mesures est bien maîtrisé sur le plan technique et accepté par les professionnels de l’assurance comme de leurs clients. Cependant, ces mesures sont difficilement spatialisables si le nombre de points d’observation n’est pas suffisant ou le milieu complexe sur le plan climatique.

Avec le développement de la télédétection satellitaire, on dispose d’un ensemble de données aux caractéristiques variables (résolutions spatiale, spectrale et temporelle) et complémentaires permettant un suivi continu de l’état de la végétation sur de grandes surfaces et à une échelle plus ou moins fine (supérieure au kilomètre à quelques centaines de mètres).  

Dans le travail de thèse proposé, l’objectif est d’analyser comment la télédétection peut être intégrée à une assurance de type indiciel. Le cadre d’application de la thèse est l’assurance fourrage en France.